Ma journée de la femme à moaaaa!

Publié le par la cachette d'Emma

Une journée de la femme pourquoi ? Pour quoi ? Et aussi pour qui ? Faut il que nous doutions encore bien de nous-mêmes pour en arriver à fêter le dixième opus de la journée de la femme…Est il besoin d’une journée particulière, notée et approuvée pour penser aux sévices dont beaucoup d’entre nous sommes encore victimes ? Parce que c’est surtout à elles que je pense : les petites excisées du bout du monde, enfin de mon monde à moi, les petites mariées de naissance, les petites gavées du désert, les petites rêveuses qui en cachette essayent le cartable de leur frère et s’imaginent aller à l’école ; les petites torturées quotidiennes au nom de la Culture…. Et puis c’est aussi aux petites sottes des podiums, qui pensent encore que c’est en paradant, seins en étendard, cuisse haute et popotin au garde à vous, qu’elles trouveront leur identité autant que leur liberté et qui contribuent à une certaine prostitution et image caricaturale de ce qu’est la féminité et la beauté; et qui cherchant la reconnaissance au bout de leurs tétons, ne se rendent pas même compte, comble de l'infâmie, qu'elle nous nuisent..
DSC 0705
Aux hommes aussi, oui, parce que je suis une femme et que c’est ma journée, alors, je veux aussi dédier cette journée aux hommes : aux miens…A ceux qui m’ont câlinée, dans leurs bras ou dans leurs mots, acceptant mes errances, spectateurs parfois déroutée de ma quête d’absolu, mais qui de leur présence, de leur douceur, de leur respect, ont contribué à me donner aussi ce que de temps en temps je peux avoir de pas trop mal. Parce que cette journée est aussi la leur. Devoir être super man tous les jours, ne pas pleurer, devoir toujours donner une image de force, ne pas fléchir, ne pas admettre sa fragilité, n’est ce pas aussi une sorte de torture ? Je pense à eux. A ceux qui partent à la guerre et qui en crèvent. A ceux qui subissent les atrocités les plus infâmes, en prison ou ailleurs…Aux petits garçons embrigadés dés leur plus jeune âge et dont on fait des machines à tuer… Et à tous les ptits lutins mâles de la planète à qui quotidiennement on promet ce statut ignoble d’être une « gonzesse » s’ils pleurent… Cette journée, je la dédie à ma mère…pour son combat quotidien…
A ma grand-mère qui n’a jamais eu le choix et m’a donné le cran d’extirper le mien, même si c’est long et laborieux…
A ma petite sœur pour qu’elle trouve le courage de ne pas devenir ce que malheureusement on tente de faire d’elle et de son esprit
A la cop de ma vie, qui depuis 25 ans, à chaque croche pied m'a toujours rattrapée au vol!!!…
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

la cachette d'Emma 12/03/2010 22:55


Merci beaucoup!
Oui, la journée fut plutôt jolie:-))) Alors, un peu en retard, bonne fête à toi aussi , puisqu'une partie de cette journée, ben...je vous l'offrais aussi à vous, certains Messieurs:-)))
bonne soirée
Emma


Steph 08/03/2010 19:34


Coucou,
Magnifique texte...
Bonne fête à toi :-)