Les handicaps...version paillettes littéraires!!!!

Publié le par la cachette d'Emma

Un ami que j'aime très beaucoup me disait l'autre fois qu'il fallait apprendre à se protéger; un autre, que j'aime aussi beaucoup me disait qu'il fallait choisir ses amis; un autre encore, que j'aime aussi très beaucoup m'affirmait qu'on ne peut pas plaire à tout le monde...Alors, j'ai essayé...Je ne me suis plus exposée aux sales ondes des gens qui sont aussi proches de moi que peuvent l'être un choux fleur et une rose; arrêté de chercher à être appréciée par des gens au final dont je me fiche, à bien y réfléchir et cessé de penser que merveilleuse comme je le suis, il ne peut pas exister un être sur cette planète, qui, m'ayant un jour croisée, ne succombe pas devant mon magnétisme et mon intelligence!!!!!:-DDD en un mot, je suis devenue une grande fille, vertébralisée et apte à évincer tous les coups...enfin les plus gros...Une nouvelle vie se profilait! Que dis je , une nouvelle naissance:-)))
DSC_0502.JPG
Seulement voilà: le risque zéro n'existant pas, tout bunker, aussi hermétique et élaboré soit il a ses failles...Et c'est ainsi que ce matin, plutôt sereine, bien qu'un tantinet fatiguée- oui, j'ai des rêvs de midinette en ce moment, plage, sable fin, mer translucide et SOLEIL, et CHALEUR-je m'apprêtais à prendre la voiture et à aller écrire dans mon ptit troquet tranquille de mon ptit bled encore plus tranquille, France Inter m'a trahie!!!! France Inter a donné la parole à FB, un écriveur que j'ai eu la malchance d'avoir dans mes classes de lycée et qui était aussi suffisant et creux à 17 ans, qu'il est aujourd'hui toujours suffisant et en plus : encore plus creux mais mondain et fier de l'être! Il a parlé de Salinger...Il a parlé de son retrait...il a parlé de son silence...Mal, comme d'habitude, mais avec cette voix et cette intonation intolérables qui consiste à entourlouper, qui n'est pas du registre du partage, mais de la séduction, qui ne donne pas , mais se masturbe le nombril, qui veut prendre le pouvoir, incapable de prendre son envol au delà de son petit égo....Il a parlé.... et j'ai pleuré de hargne, de rage, de désespoir!!!!!!!!!!! Bon sang, jeter en pâture les raisons, que jamais on ne connaitra de toutes les façons, et heureusement, qui ont poussé un auteur à se retirer de la scène littéraire, de tout ce qui fait que la Littérature s'éloigne de ce qu'elle est, de ce pour quoi les hommes y ont recours, ceux qui la font, ceux qui l'admirent, ceux qui la lisent...Le retrait de Salinger, c'est la chose la plus courageuse et la plus authentique qu'il soit permis de faire pour un écrivain. On ne peut pas écrire vraiment en demandant à être applaudi à chaque virgule, en se pavanant, en se glorifiant...Pauvre petit écriveur!!! Oser dire que le retrait de Salinger est lié à un handicap...Oser affirmer que l'équilibre c'est sortir, rencontrer des autres, qu'on ne rencontre pas, pauvre petit garçon de St Germain... Quand on a l'âme aussi superficielle et les mots aussi contrefaits, on ne rencontre pas les autres, on veut être admiré, cela est tout!
Rédcemment aussi , il y avait eu la vision ample du monde, authentique, profonde et recherchée d'un philosophe digne et pas précisément coutumier des paillettes,tzvetan-todorov.jpg
et celle en plastique et de mauvaise qualité, mais particulièrement efficace aux terrasses des cafés de St Germain...d'un...autre écriveur, à l'écharpe aux vents, comme ses neurones d'ailleurs! ça faisait presque mal, d'entendre les brailleries de l'un et la modestie de l'autre qui essayait en vain, de faire comprende ce qu'il pensait...
bhl-caricature.jpg
Cela me rappelle cette phrase délicieuse de Bernard Pivot: "avant il fallait écrire des livres pour passer à la TV.Maintenant, il faut passer à la TV pour écrire des livres"....C'est vrai quoi, moi aussi j'aimerais bien être célèbre..mais bon , je ne sais pas quoi me mettre pour aller signer mes autographes! Et puis...j'ai pas de Mont Blanc....Juste un Parker à 10€ acheté chez Leclerc...et puis, j'ai pas un york, pas un chien chinois, juste un super petit bâtard qui n'écoute rien et qui a échappé de justesse aux dents toujours blanches et affûtées des requins...sur une île de soleil et de plages...
DSC_0395.JPGEt à qui, de plus en plus, je trouve que je ressemble:-) Tant mieux d'ailleurs, au moins, je suis sûre que je ne séduirais jamais les mandarins décérébrés de st Germain:-DDD
DSC_0562.JPGEt pour finir sur une vraie touche authentique et vraie...une chanson de Jean Ferrat...une encore que j'aime et qui me donne le courage de penser que la beauté du Monde et des êtres existent encore...malgré cet appauvrissement de tout, qu'on érige en crédo...




Petit mon dangereux pirate
Les pieds nus dans le caniveau
Mon matelot qui carapate
Après tes voiliers tes vaissaux
Mon amateur de confitures
Je pourrais ronchonner bientôt
Réglementer tes aventures
Mettre du lest à tes bateaux

Petit mon voyou mon apache
Mon amoureux du fil de l'eau
Je pourrais friser ma moustache
Et t'inviter dans mon bureau

Petit qui sur les bancs d'l'école
A toujours l'air d'un étranger
Qui comprends pas le protocole
La bête noire du surgé
Le blâmé du conseil de classe
Celui qui saura pas nager
Dans la société des rapaces
Et des gangsters autorisés

Petit mon malheureux potache
Mon amoureux du fil de l'eau
Je pourrais friser ma moustache
Et te reprocher tes zéros

Petit mon dangereux gauchiste
Mon enragé mon anarcho
Qui me trouve trop légaliste
Et pour tout dire un peu coco
Qui trouve nos combats fadasses
Qui voudrait détruire illico
Les injustices dégueulasses
En embauchant le sirocco

Petit mon voyou mon apache
Mon amoureux du fil de l'eau
Je pourrais friser ma moustache
Je pourrais freiner ton galop

Oui mais quand j'pense à tes Socrate
A tes cornacs à tes mentors
Y a de quoi me couper les pattes
Y a pas d'quoi jouer les cadors
C'est vrai qu'elle a triste figure
Cette planete où nous vivons
Ça pue la haine et la torture
La guerre et la bombe à neutrons

Ah vivre un monde un peu moins vache
Un peu plus libre un peu plus beau
Petit mon voyou mon apache
Mon amoureux du fil de l'eau





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

la cachette d'Emma 04/02/2010 08:59


eh oui, c'est bien lui...The Star of the Wind!!!!:-)
Oui, le ptit chapeau en fleur est une création de ma cop de ma vie. Je mettrais bien un lien...mais je sais aps comment on fait...Pfffffff, suis d'une nzitude avérée moaaaa dans le domaine:-DDD
Bises ptit belge
Emma


Steph 03/02/2010 08:06


mmm, FB, est-ce celui à qui je pense après plein de déductions??? Perso, si c'est lui, je n'apprécie pas trop le personnage.
J'aime bcp les photos et surtout ton bonnet avec la petite fleur, trop chouette...
Bizzz


la cachette d'Emma 02/02/2010 13:07


oui, tu as raison Laurylyan...Mais s'il est une chose dont je suis complètement incapable, c'est l'indifférence. Je laisse ce soin à d'autres, qui par ailleurs, brillent de cette aptitude!!! Don
Quichotte je suis, Don Quichotte je resterais! Voilà pourquoi sans doute vaut il meiux que je vive dans une grotte isolée:-)))
Bises et merci d'être passée par chez moi
Emma


Laurylyan 02/02/2010 00:13


Gao Xingjian a écrit ceci dans "La raison d'être de la Littérature" :
"...
On peut dire que se parler à soi-même constitue le point de départ de la littérature, communiquer au moyen du langage vient en second. Lorsque l'homme injecte ses sentiments et ses réflexions dans
le langage, puis qu'il recourt à l'écriture, alors naît la littérature. Lorsque, ensuite, sans visée utilitaire, et sans même penser jamais à être diffusé, il continue cependant à écrire et
recueille du plaisir grâce à l'écriture, et même un dédommagement, c'est déjà une récompense.
..."

Ne te mets pas martel en tête pour ces petits écriveur. T'emplir de colère et déjà leur accorder trop de ton temps et bien trop de ton énergie.

Bise :)