Compte à rebours aikidokaesque 5: d'esprit et de corps

Publié le par la cachette d'Emma

De toute la force de mon imaginaire je tentais de revoir le soleil se lever sur les bords du Gange, de suivre du plus loin qu’il m’était possible, les feuilles de moutarde embrasées à la surface du fleuve, et porteuses de tant de rêves…Je déverrouillais les cloisons de mes univers, afin que toute l’ivresse de mes souvenirs s’immiscent dans ce wagon et baignent cet endroit de la lumière, de la sérénité, de la simplicité dont ils m’avaient moi-même tellement imprégnée et déterminée aussi , d’ailleurs, un peu…
gange.jpg

Peu à peu, les images descendaient dans mon corps et apaisaient les palpitations de mon cœur, détendaient mes muscles contractés par la peur, balayaient les anticipations noires et destructrices qui naissaient de ces ondes funestes qui tentaient de m’envahir et de contribuer aux suites sans doute désastreuses qu’avaient de toute évidence prévues pour moi ces trois personnes…dans ce RER des Halles…à 22h30…alors que je revenais de mon cours d’Aikido…
les halles rer1

DSC 0123

Plus leurs corps tentaient de m’approcher, chargés de violences et de tensions, plus je retrouvais la souplesse du mien quand il était enveloppé dans les saris, quand je marchais pieds nus sur les dalles, à regarder la pluie de la Mousson déferler sur les pyramides des piments, quand les hanches avaient le premier rôle et emmenaient le tissus…emmenaient la démarche…accomplissaient l’acte sacré du mouvement…
Ancrée dans le sol, mais juste le temps nécessaire de l’appui, pas plus, pas moins, ne jamais s’arrêter, prendre le rythme, continuer….Telles étaient aussi ces images, telles étaient mes pensées, fluides, en mouvement, sans accroc, sans prises…







DSC 0124

Je pénétrais dans les yeux de Jacques, me fondais dans ses gestes, dans ses mots, lorsqu’il parlait de Ten-Shin, de ce lien subtil et discret, entre ces deux mondes que notre corps, peut être, représentait, du moins était ce ainsi qu’en Inde, on l’approchait…Et puis retrouver le rythme, retrouver le swing de Ten-shin Nage, m’envoler dans la chute, permettre à l’autre aussi de le faire, faire prendre prendre à l’âme de l’altitude, donner de la profondeur au cœur…
jacques.jpg

Etre plus forte qu’eux. Ne pas m’opposer à leurs ondes, mais faire en sorte que les miennes, emplies de lumière soient plus fortes que les leurs, emplies de noirceurs…Les emmener dans mon univers, les convaincre que c’était là la seule issue possible…Les faire renoncer à cette issue fatale que je savais inéluctable si un seul frôlement supplémentaire avait lieu…Aucune négociation de possible. Je n’aurais renoncé à rien, et telle une kamikaze, je savais que dusse je payer le prix fort, leur violence n’aurait pas raison de moi, ou pas aussi facilement…Je n’ai pas prononcé une parole, n’ai pas croisé un seul de leur regard…Mais j’ai senti leurs voix s’éteindre peu à peu, leurs insultes , leurs menaces et leurs projets obscènes et terrifiants perdre de leur intensité au fur et à mesure que ma détermination grandissait…que la Lumière m’envahissait…
cygne1

« C’est bon…on se casse…on la laisse… » !!!!

C’était la première fois, dans la réalité nue et sans décors d’un train de banlieue, que je constatais que l’Aikido n’était pas qu’une suite dynamique de mouvements très jolis…Et que la musculature qu’il permettait n’était pas que du ressort de nos ptits corps extérieur, aussi méritants et performants soient ils J

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Steph 10/02/2010 10:03


Tu trouveras des infos sur Maître Nocquet ici : http://www.ghaan.com/
Il y a une interview assez intéressante , voir l'onglet "articles"
Kisu


la cachette d'Emma 10/02/2010 05:52


oui, c'est vrai, mais en fait, je ne connais pas du tout Maitre Nocquet, enfin, de nom si, mais pour la pratique, j'ai longtemps été baignée par le fait qu'il n'était aps de la FFAB, et du
coup...Mais c'est stupide de ma part, enfin, surtout négligeant...
bizz


Steph 08/02/2010 19:15


Très belle histoire, celà m'a fait penser à Maître Nocquet.
Eh oui, l'aiki n'est pas que de la technique ;o)
Bizzz